Impulsions Femmes
Egalité Femmes / Hommes

Vous êtes ici : > > Actualités

Actualités

Chez Impulsions Femmes, le 8 mars c’est toute l’année !


Promouvoir les droits des femmes est une lutte de tous les instants.

Chaque jour de l'année, Impulsions Femmes sensibilise, mobilise, diffuse la culture de l'Egalité femmes-hommes sur notre territoire.

Chaque jour de l'année, Impulsions Femmes propose des espaces et des outils culturels de réflexion et de partage.

Chaque jour de l'année, Impulsions Femmes agit contre les violences faites aux femmes.

Le 8 mars, nous apportons notre soutien aux nombreux événements organisés.

Et comme point d'orgue de l'année 2021, le Festival Impulsions aura lieu du 16 au 19 septembre dans différents lieux niortais sur le thème : « Le féminisme, un mouvement de libération des femmes et ...des hommes ? »

Pour suivre toutes nos actions et nous soutenir :

  • https://www.impulsionsfemmes.fr/
  • https://fr-fr.facebook.com/ImpulsionsFemmes79
  • https://twitter.com/ImpulsionsF
  • https://www.instagram.com/impulsions_femmes/

25 novembre 2020

Communiqué de presse du Réseau Violences Nord Deux-Sèvres

« 25 novembre 2020, journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes »


AfficheViolencesComplete



Contacts

- Agnès Péchereau, référente du LEAO (Lieu d’Ecoute, d’Accueil et d’Orientation) à Bressuire

06 30 08 47 53 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

-Bénédicte Brandet, présidente de l’association Impulsions Femmes

07 86 12 95 41 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


1-    Une actualité dramatique : les violences au sein du couple en période de confinement : dispositif national et lieux ressources dans le Nord Deux-Sèvres.

2-    Le Réseau Violences Nord Deux-Sèvres : présentation, objectifs et actions.

3-    Quelques chiffres sur les violences faites aux femmes.


1-Actualité : les violences au sein du couple en période de confinement

Le Réseau Violences Nord 79 tient à souligner que le contexte sanitaire actuel constitue un facteur aggravant pour les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants lorsqu’ils sont confinés avec leurs agresseurs. Ces violences sont psychologiques, physiques, sexuelles, économiques.

Il est important de rappeler que l’ensemble des différents dispositifs d’alerte et de secours restent opérationnels pour écouter, secourir et protéger les personnes victimes de violences à l’intérieur du foyer.

-Dispositif national

Si elles se sentent en danger, les femmes peuvent quitter leur domicile avec leurs enfants à tout moment, et ce sans devoir disposer d’une attestation. Les policiers et les gendarmes ont été formés à ces situations d’urgence.

En cas d’urgence et de danger immédiat :

  • Appeler le 17 ou le 115
  • Utiliser le 114 par SMS
Pour un conseil, une orientation ou signaler un fait de violences :

  • Appeler le 39 19 : numéro gratuit et anonyme fonctionnant du lundi au vendredi de 9h à 22h, ainsi que les samedis, dimanches et jours fériés de 9h à 18h
  • Signaler la situation sur Internet via la plateforme dédiée fonctionnant tous les jours sans exception, 24h/24 avec un tchat non traçable : ARRETONSLESVIOLENCES.GOUV.FR
Dispositif « Alerte Pharmacie » : les personnes victimes et leurs proches peuvent se signaler sans attestation, auprès de leur pharmacien.ne qui contactera les forces de l’ordre.

Pour plus de détails, consulter le site du Ministère chargé de l’Egalité entre les femmes et les hommes :

https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/crise-santaire/crise-sanitaire-dispositifs-pour-proteger-les-femmes-victimes-de-violences-conjugales/


-Lieux ressources dans le nord 79

-LEAO Lieu d’Ecoute, d’Accompagnement et d’Orientation pour les personnes qui craignent l’émergence de la violence ou celles qui connaissent et vivent la violence au sein du couple. Une structure de proximité, ouverte et en accès libre, pendant le temps du confinement, en présentiel et distanciel si besoin.

Contact 06 30 08 47 53 / Autorisation de déplacement possible

- Antenne Médico-Sociale de Thouars – 4 rue Gambetta – 05 49 68 07 33.

- Antenne Médico-Sociale de Bressuire – Parc Bocapôle – Boulevard de Thouars

05 49 65 05 07.

-CIDFF 79

-France Victimes 79

-CCAS


2- Le Réseau Violences Nord Deux-Sèvres

Présentation

Réseau de professionnels sensibilisés et formés pour lutter contre les violences au sein du couple et pour améliorer la prise en charge des victimes de ces violences.

Le réseau départemental est structuré en 4 réseaux infra-départementaux créés selon un découpage calqué sur les antennes médico-sociales du département : le réseau Nord 79, le réseau Gâtine, le réseau niortais, le réseau Sud (mellois et haut val de sèvre).

Membres des réseaux : Intermède Nord 79, Gendarmerie, Police, le Département, Le service pénitentiaire, Centre hospitalier, Éducation nationale, Mission Locale, Agglo2b, Planning familial, France victimes 79, Impulsions Femmes, CCAS, association Rebonds, Centres socio-culturels, associations intermédiaires

Objectifs :

- Partager des connaissances, échanger sur les pratiques, mieux se connaître pour pouvoir orienter les personnes victimes de violence et leur apporter une expertise et un soutien adapté.

- Faire un diagnostic de terrain en matière de prise en charge des personnes victimes de violence et faire des propositions au niveau départemental.

- Mettre en application les dispositifs nationaux en matière de lutte contre les violences conjugales.

-Organiser des opérations de sensibilisation et de prévention, par exemple dans le cadre des Journées internationales d’action des 8 mars, 20 novembre, 25 novembre…


Exemples d’actions vers le grand public et les professionnel.le.s :

- Groupes de paroles :

2 à Bressuire, 1 à Thouars

Contact Intermède 79 : 06 30 08 47 53 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

- 5 Mars 2021 à Thouars : Manifestation sur les Féminicides

Avec le soutien de l’association Impulsions Femmes

Objectif : sensibilisation et prévention sur les Féminicides, ces meurtres conjugaux de femmes en raison de leur genre.

Sur la base de l’enquête du Journal Le Monde sur les féminicides en 2018.

Programme (extrait) :

·         Soirée-débat : intervention d’une médecin légiste, documentaires, musique, témoignage de journaliste, présentation de dispositifs locaux…

·         Exposition

·         Stand sur le marché de Thouars


- 12 décembre 2019 à Bressuire : Soirée danse-débat « Enfants d’hier dans la violence conjugale, adultes d’aujourd’hui, un chemin est possible ».

Objectif : sensibiliser le public sur les enfants / adolescent.e.s co-victimes de la violence au sein du couple et donner des clés pour comprendre comment un enfant peut se construire après avoir vécu au plus près de la violence conjugale pendant l’enfance/adolescence.

Programme : témoignages d’enfants victimes devenus adultes, danse, intervention d’une psychologue…


3-Quelques chiffres*

2019 : au moins 146 féminicides (par conjoint ou ex-conjoint).

2019 : 225 840 femmes victimes déclarées de violences physiques ou sexuelles par conjoint ou ex-conjoint.

88 % des victimes de violences conjugales sont des femmes.

75 % des femmes victimes de viols et de tentatives de viols ont été agressées par un un conjoint ou ex-conjoint, un membre de leur famille, un proche.

Une femme sur 5 est victime de violences sexuelles et/ou de harcèlement.

2017 : 94 000 femmes sont victimes de viols ou tentatives de viols.

2015 : 580 000 victimes d’agressions sexuelles hors viols.

Pour 60 % des femmes victimes de viols ou de tentatives de viols, les premiers faits ont lieu avant 18 ans.

32% des femmes ont déjà subi du harcèlement sexuel au travail.



*Sources :

Ministère chargé de l’Egalité entre les femmes et les hommes et Collectif NousToutes.





Table ronde sur les mutilations sexuelles

9 novembre 2017 au Moulin du Roc à Niort

Cette conférence aura été animée par Impulsions Femmes en partenariat avec l'association les Orchidées Rouges et avec la participation de Mme la Docteure Ghada Hatem-Gantzer de la Maison des Femmes à St Denis.

Mme Hatem nous a apporté les informations suivantes: 14% des femmes de ses consultations qui accouchent sont excisées.

Le film « Dounia « sorti en 2005 en faisant scandale, racontant l'histoire d' une danseuse égyptienne l'a profondément marquée et incitée à monter son projet de la Maison des Femmes de Saint-Denis.
Il s'agit d 'un planning familial d'un genre nouveau, c'est à dire un endroit où les femmes n'ont pas l'impression d'aller à l'hôpital mais un endroit où elles ont une prise en charge globale et coordonnée. En effet il y a 3 unités : une unité Planning, une unité Violences, une unité Mutilations. Ces unités communiquent entre elles , il est important d'accompagnger ces femmes dans les différents aspects.

Si elle devait lancer un message, ce serait de développer ce genre de structure sur tout le territoire.
Mme Hatem effectue de la chirurgie réparatrice mais comme l'explique le livre de Marie-Jo Bourdin « les blanches ne sont pas frigides », la chirurgie réparatrice doit être placée à sa juste place, elle ne suffit pas à elle seule à reconstruire les femmes. Les femmes excisées peuvent avoir du plaisir donc pas forcément besoin de toutes les opérer. C'est à elles de décider.
Elle insiste sur un vrai combat urgent à mener : protéger la prochaine génération.

Ces propos sont confirmés par l'expérience personnelle de Mme Marie-Claire Moraldo, Présidente des Orchidées Rouges (région de Bordeaux). Originaire de Côte d'Ivoire, elle a été excisée par sa tante, ce qui a eu un impact sur sa vie de femme : elle pensait être « normale » jusqu'à son premier rapport sexuel avec un blanc. Cela a créé de l'appréhension chez elle mais ensuite elle s'est fait reconstruire et cela l'a soulagée, elle a pu dire qu'elle avait été excisée ; à partir de ce moment, elle s'est sentie réellement femme. Elle a aussi participé à un groupe de paroles et par la suite elle a monté son association pour aider les femmes par la parole et les aider à être autonomes économiquement.
Son association a le projet de monter un événement début 2018 pour mettre en scène des femmes victimes de violences et des groupes de paroles vont être mis en place. Autre projet : une conférence avec le docteur Foldes sur sa technique de reconstruction.

Ensuite Magaly Ghanem, coprésidente du Planning Familial départemental est intervenue sur les problématiques locales.

Un débat émouvant et enrichissant.
Nous avons été heureuses d'accueillir Mme Duvignau, déléguée départementale droits des femmes et nous la remercions de sa participation.

Retour en images

Retour en image de la semaine de l’égalité à Frontenay Rohan-Rohan, première édition du Printemps de l’égalité.

Nous avons proposé différents outils culturels durant ces deux semaines destinés à tous les types de publics.
Des nouveaux outils ont été montrés au public à l’occasion comme l’exposition « Mâle-Femelle ou la manipulation des corps », la première du théâtre-forum « CV-Constructions variables » dénonçant les inégalités dans le monde professionnel.

Des valeurs sûres ont été rejouées comme le « Cabaret en tous genres », la lecture publique de « Syngué Sabour » afin de permettre à certain-e-s de re-découvrir ces créations qui abordent les constructions culturelles du masculin/féminin dans différentes sociétés sur des tons sensiblement différents.

En partenariat avec la bibliothèque de Frontenay Rohan-Rohan, l’atelier lecture a été présenté aux enfants et aux parents avec de nouveaux ouvrages fiancés par la Fondation CEAPC et l’Union Européenne.

Une expérience riche en échange, débat, des jours de convivialité, de bonne humeur tout en réfléchissant à créer une culture de l’égalité des sexes.
Une expérience qui est amenée à se répéter en 2015 dans à Frontenay Rohan-Rohan et d’autres communes de la ruralité.

2014-10-08 21.03.41 v  2014-10-08 21.55.52 v  2014-10-10 20.59.39 v  2014-10-10 21.27.46 v  2014-10-10 22.00.23 v

Liens utiles


Crédits photos : nous demander

Où nous trouver ?

ou-nous-trouver

Coordonnées

picto-adresse 13 E, rue Louis Braille
79000 Niort 
picto-tel 06 70 04 99 82
picto-mail impulsionsfemmes@orange.fr

Gardons le contact