Impulsions Femmes
Egalité Femmes / Hommes

Vous êtes ici : Accueil

Associations partenaires Poitou Charentes

Les outrageantes

Association niortaise d'accueil, d'écoute et d'accompagnement des jeunes et de leur entourage, se questionnant sur leur orientation sexuelle et/ou leur identité de genre. L'association a également pour but de lutter contre toutes les formes de discriminations de sexe et de genre, contre l'homophobie et la transphobie.
logo outrageantes
Les actions de l’association sont :
-   permanence d'accueil et d'écoute au local, au Centre Du Guesclin, entrée 1, 3ème étage, place Chanzy à Niort aux horaires suivantes:
  • les 1er et 3ème mercredis du mois de 16h00 à 18h00
  • le samedi de 14h à 16h45
  • (possibilité de RDV privé anonyme sur demande)
-  service de médiation familiale également sur rendez-vous.
Ce service vise à apporter des solutions et à renouer le dialogue dans des situations particulièrement difficiles et liées au contexte LGBT. Ce lieu reçoit les parents et les proches de jeunes en questionnements et qui se retrouvent en difficulté face aux interrogations de leurs enfants. (En lien avec l'association CONTACT et le service de médiation familiale du CCAS de la ville de Niort)
 
- intervention auprès de lycéens dans le cadre de "Diners Quizz" sur les questions liées à l'orientation sexuelle et l'identité de genre (projets organisés par les animateurs culturels des lycéens niortais)
 
 - organisation d' Apéros Arc En Ciel, qui sont des moments conviviaux d'échanges autour des questions LGBTI et autres.
(Ces événements sont déjà organisés à POITIERS depuis le mois d'Avril 2013)
 
- organisation (en partenariat avec des associations adhérentes) d’événements culturels, de temps d'informations, ou de formations hors des temps cité ci-dessus.

Pour plus d’infos, cliquez sur les liens suivants :
https://www.facebook.com/out.rageantes
http://outrageantes.jimdo.com

Les actions de l’association sont :

-   permanence d'accueil et d'écoute au local, au Centre Du Guesclin, entrée 1, 3ème étage, place Chanzy à Niort aux horaires suivantes: 

  •  les 1er et 3ème mercredis du mois de 16h00 à 18h00
  • le samedi de 14h à 16h45 
  • (possibilité de RDV privé anonyme sur demande)

-  service de médiation familiale également sur rendez-vous.

Ce service vise à apporter des solutions et à renouer le dialogue dans des situations particulièrement difficiles et liées au contexte LGBT. Ce lieu reçoit les parents et les proches de jeunes en questionnements et qui se retrouvent en difficulté face aux interrogations de leurs enfants. (En lien avec l'association CONTACT et le service de médiation familiale du CCAS de la ville de Niort)

 

- intervention auprès de lycéens dans le cadre de "Diners Quizz" sur les questions liées à l'orientation sexuelle et l'identité de genre (projets organisés par les animateurs culturels des lycéens niortais)

 

 - organisation d' Apéros Arc En Ciel, qui sont des moments conviviaux d'échanges autour des questions LGBTI et autres.

(Ces événements sont déjà organisés à POITIERS depuis le mois d'Avril 2013) 

 

- organisation (en partenariat avec des associations adhérentes) d’événements culturels, de temps d'informations, ou de formations hors des temps cité ci-dessus.

 

Pour plus d’infos, cliquez sur les liens suivants :

https://www.facebook.com/out.rageantes

http://outrageantes.jimdo.com

 


En tous genres

Association de visibilité et de lutte contre les discriminations fondées sur le genre, le sexe et l’orientation sexuelle

Pourquoi ?
  • Pour parler de nous, lesbiennes, gays, bis, transgenres, hétéros… dans une société qui nous juge "différent-es".
  • Pour parler de soi et se retrouver dans l’écoute, la solidarité, la convivialité… et lutter contre toutes les formes d’homophobie et de discrimination liée à l’orientation sexuelle.
  • Pour nous rendre plus visible dans le monde du travail, de l’éducation, du sport, de la santé, de la culture…

Comment ?
  • En créant un observatoire régional de lutte contre l’homophobie et la lesbophobie : collecte des témoignages et des informations concernant les actes homophobes, lesbophobes (vie quotidienne, travail, famille…) et relais auprès d’autres structures (soutien, défense, médias).
  • En développant l’accès à l’information autour des questions de sexualité : mise à disposition d’un fond documentaire, site Internet actualisé régulièrement (http://www.entousgenres.org).
  • En favorisant l’acceptation de son identité sexuelle par l’écoute, la solidarité et l’expression, grâce à des ateliers permanents (mémoire homosexuelle de Poitiers, danse contemporaine, cuisine et repas en commun)…
  • En favorisant la création d’un espace associatif de visibilité pour les lesbiennes, gays, bis, et transgenres à Poitiers ; partenariat inter-associatif.
  • En organisant des évènements de visibilité : festival gay et lesbien de Poitiers en 2002 (cinéma, arts visuels, débats), journées thématiques sur la déportation homosexuelle en 2005...
  • En favorisant l’accueil, les échanges et les débats : permanence hebdomadaire, apéro-débats, assemblée générale de l’association, soirées conviviales.

Contact :

Association En Tous Genres
Maison de la Solidarité
22 Rue du Pigeon Blanc
86000 Poitiers

Téléphone : 09.72.34.70.80

Soroptimist International - Union Française

soroptimistCréé en 1921 aux États Unis, le Soroptimist International regroupe actuellement près de 90 000 membres répartis dans 3000 clubs de 125 pays. Fondée en 1931, l’Union Française compte plus de 3000 membres répartis dans 129 clubs en Métropole et Outre-Mer (DOM-TOM).

Le Club Soroptimist de Niort a été fondé le 26 avril 1975, il compte une trentaine de membres qui se réunissent le second mardi de chaque mois au restaurant Le Bistroquet Les Soroptimistes travaillent dans un esprit de tolérance et de solidarité, mettant en œuvre des projets au niveau local, national et international. Elles collectent des fonds pour financer des projets et actions conduites par des organisations partageant leurs objectifs. Chaque Soroptimiste met ses compétences et son  imagination au service d’actions communes.

Chaque Soroptimiste est une femme active, engagée, concernée par la défense des droits de chacun et l’avenir des générations futures.

Devenir Soroptimiste, c’est :
  • rejoindre un réseau de dimension internationale,
  • rencontrer des femmes de tous horizons, mettant leurs compétences professionnelles au profit des autres,
  • s’informer sur des sujets d’actualité ou de société,
  • apporter son aide et mettre en oeuvre des actions sur le terrain dans des domaines qui les motivent,
  • prendre des responsabilités au sein du club.

Aide et Action

aide-actionL’éducation change le monde : en 2011, 67 millions d’enfants en âge d'aller à l'école primaire n’ont toujours pas accès à l’éducation. Les filles, les enfants vulnérables, en situation de handicap, issus des minorités ou des milieux les plus pauvres en sont les principaux exclus.

L’éducation est une pierre essentielle du développement. Elle a un impact direct sur la santé des communautés. Elle permet d’améliorer la participation démocratique, de lutter contre les discriminations et d’améliorer la croissance. Au-delà de ces effets, l’éducation est un droit humain fondamental. Comme tout droit humain, il doit être défendu et étendu.
Les objectifs d'Aide et Action dans le mondeFavoriser l'accès à l'éducation et améliorer les conditions d'accueil des enfants. Aide et Action s’engage auprès des enfants les plus jeunes mais aussi auprès des populations discriminées ou les plus vulnérables. L’environnement des écoles est amélioré par le développement de cantines scolaires, de latrines, d’équipement en mobilier, bibliothèques et matériel pédagogique…

Améliorer la qualité de l’éducation. Aide et Action renforce les compétences des enseignants par, notamment, la formation, le développement de pratiques pédagogiques adaptées et la fourniture de matériel didactique. L’association encourage aussi les communautés à participer activement à la vie et à la gestion de l’école.

Appuyer les communautés dans le développement de leur projet éducatif. Aide et Action favorise l’autonomie des communautés dans le respect de leur culture. Tous les acteurs (communautés, Etat, associations locales, parents d’élèves, enseignants…) participent aux projets. L’association les soutient pour qu’ils décident, élaborent, mettent en œuvre et évaluent leurs propres projets de développement.

Favoriser l’intégration sociale et professionnelle des plus vulnérables. Avec des programmes de formation adaptés, Aide et Action encourage l’insertion sociale et professionnelle des jeunes issus, pour la plupart, de milieux défavorisés. C’est, par exemple, le cas du projet iLead en Inde. Dans d’autres pays, comme en Chine ou au Bénin, Aide et Action propose des classes d’alphabétisation.

Sensibiliser et mobiliser l’opinion publique mondiale pour un monde plus juste et équitable. Aide et Action fait de l’éducation un outil clé de prévention et de résolution des conflits. A la frontière entre Haïti et la République dominicaine par exemple, l’association véhicule des valeurs liées à une culture de paix et de non-violence.

Garantir l’éducation dans l’urgence et la post-urgence. Aide et Action met en œuvre, dans les pays où elle est présente, lors de catastrophes naturelles, des programmes d’aide d’urgence aux populations victimes et développe des projets de reconstruction. Elle est notamment intervenue lors du Tsunami de 2004 en Asie et plus récemment en Haïti suite au séisme du 12 janvier 2010.

L’organisation de l’association internationale : l’association française est membre fondateur de l’organisation Aide et Action International, créée en 2007. Cette organisation est issue de la volonté de confier la gouvernance d’Aide et Action à l’ensemble des acteurs bénévoles de toutes les régions où elle intervient. Ils partagent ses valeurs, sa Charte et ses objectifs. Cette volonté s’est exprimée à une très large majorité lors des Etats généraux de l’association qui ont réuni ses acteurs et partenaires en 2004. Une volonté mise en œuvre lors des Assemblées générales qui ont suivi.

Aide et Action International compte cinq membres, les associations : France, Afrique, Asie du Sud (toutes deux créées en juin 2010), Asie du Sud-Est (créée en février 2011), Amérique latine – Caraïbes (juin 2011).

Elle est gouvernée par un Congrès regroupant des représentants de toutes les régions et des acteurs reconnus pour leur expertise. L’association Aide et Action France y siège de droit en tant que membre fondateur.

La Libre Pensée 79

La Libre Pensée 79 : Egalité pour tous, laïcité d’abord et avant tout
« L’égalité des femmes et des hommes est un droit fondamental pour toutes et tous, et constitue une valeur capitale pour la démocratie. Afin d’être pleinement accompli, ce droit ne doit pas être seulement reconnu légalement mais il doit être effectivement exercé et concerner tous les aspects de la vie : politiques, économiques, sociaux et culturels. » - Charte européenne pour l’égalité des hommes et des femmes dans la vie locale.

Les religions « du Livre », monothéistes, inspirée de l’ancien et du nouveau testatement, la chrétienté, le judaïsme et l’islam, ont ceci de commun que les textes considérés comme sacrés qui les fondent fourmillent de principes érigeant l’homme en maître absolu de la femme. La Libre-Pensée n’est pas anti-religieuse : elle combat  - sans exception aucune – toutes croyances qui s’opposent en quoi que ce soit à la stricte égalité entre femmes et hommes, que ce soit dans la sphère publique ou dans la sphère privée.

Par des interventions ponctuelles, des rappels à la loi, par différentes actions d’éducation populaire, la Libre Pensée 79 n’a de cesse de réaffirmer son attachement à la loi de 1905  dite de séparation des églises et de l’Etat. Cette loi qui ôte aux religions tout pouvoir d’intervention dans la sphère politique, ne cesse d’être remise en cause, toujours pour des causes morales et religieuses :
  • loi bafouée depuis l’origine par le Concordat alsacien-mosellan,
  • puis par le retour des congrégations, la restitution des biens immobiliers, la  suppression de l’interdiction de recevoir des dons et legs sous Vichy,
  • ensuite par tous les textes dont principalement la loi Debré ayant autorisé successivement le financement des salaires, puis des frais de fonctionnement, et pour finir une partie des dépenses d’investissement des écoles privées, catholiques principalement.
  • et actuellement par des biais divers tels le financement de cultes au motif qu’il s’agirait de lieux culturels et non cultuels
L’enseignement doit continuer  à propager les valeurs républicaines d’égalité entres tous les individus et le respect de chacun quelque soit son sexe, son origine ethnique, ses orientations sexuelles dans le principe de laicité.

La libre Pensée combat toutes les théories obscurantistes telles le créationisme et  s’opppose aux tentatives de censure des réactionnaires catholiques contre certains livres  ou films remettant en cause les stéréotypes de genre. Elle s’est également prononcé au nom du principe d’égalité pour le mariage pour tous.

La Libre Pensée 79 applaudit à l’aboutissement de la lutte des femmes tunisiennes par l’inscription de l’égalité femmes/hommes dans la constitution.
En relation avec toutes les associations militant pour l’égalité et le respect de toutes notions de genre, elle reste vigilante et attentive au respect de cette même égalité en terres deux-sévriennes, toutes confessions confondues.

Nous, militantes et militants De la Libre Pensée 79
  • Militons et oeuvrons à titre personnel pour le libre-arbitre et les libertés individuelles
  • Nous érigeons contre tous préjugés, toutes superstitions, contre toutes les discriminations sociales, contre la tyrannie des religions et l’enfermement des consciences
  • Nous nous faisons obligation de réagir contre toutes les oppressions, qu’elles soient d’origine sociale, traditionnelle, économique (néolibérale) ou institutionnelle
  • Nous nous engageons à continuer de lutter contre tout ce qui instaure et perpétue un statut inférieur de la femme

Nous avons besoin de vous :
rejoignez-nous, nombreuses et nombreux,
appelez le 06 70 01 16 61
ou écrivez à l’adresse courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ligue des droits de l'Homme

Communiqué Ligue des droits de l'Homme
Paris, le 3 mars 2014
Pour l’égalité des femmes et des hommes, pour la mixité des droitsPour l’égalité des femmes et des hommes, pour la mixité des droits C’est parce que l’égalité de fait a progressé entre les femmes et les hommes depuis les années 1970, grâce aux combats féministes, que les inégalités persistantes sont de plus en plus inacceptables. Plus on a de libertés et de droits, plus fortes sont les exigences d’égalité.

Or l’écart reste immense aujourd’hui entre une législation largement égalitaire et la situation réelle. Les inégalités – le quart de salaire en moins pour les femmes – se maintiennent et, pire, avec la crise économique, la pauvreté et la précarité féminines augmentent : femmes chômeuses, retraitées pauvres, femmes à la rue, femmes privées d’accès aux droits.

Simultanément, l’extrême droite, des traditionalistes au Front national, soutenue par une partie de la droite républicaine, agitent le fantasme d’une prétendue théorie du genre pour renvoyer les femmes à un statut d’inférieures, dans le cadre de la famille patriarcale. Elles stigmatisent l’avortement, s’attaquent aux bibliothèques et à l’école publique, entendent discriminer les homosexuels et, plus largement, les femmes et les étrangers. Idées dangereuses que le Front national instille efficacement dans le débat politique, en attendant les prochaines élections qui risquent de lui donner un poids politique plus lourd.

Ces menaces se précisent dans d’autres pays d’Europe. À l’occasion de cette journée internationale des femmes, nous réaffirmons que nous sommes solidaires des femmes espagnoles qui refusent massivement de se voir priver de leur droit à l’avortement.

De même nous sommes solidaires de celles qui, de l’autre côté de la Méditerranée, se battent pour séparer le politique du religieux et promouvoir l’égalité des droits dans les constitutions de leurs pays.

Nous soutenons les mobilisations et initiatives locales. Et nous attendons de notre gouvernement une défense énergique et effective des droits des femmes. La loi sur l’égalité entre les femmes et les hommes comporte des avancées, mais elles sont insuffisantes. Oui aux ABCD de l’égalité, oui à la réaffirmation par la loi du droit à l’IVG ; non à l’abandon de la loi famille, aux fermetures de maternités et de CIVG.

Nous voulons l’accès plein et entier de toutes les femmes à leurs droits spécifiques. Nous voulons une loi-cadre contre les violences faites aux femmes. Nous voulons une justice sociale dont les moyens ne relèvent pas seulement du budget de l’Etat, mais d’une véritable volonté politique.

Oui à une société ouverte, où toutes et tous, sans distinction de sexe, d’orientation sexuelle, d’origine ou de classe sociale jouiront des mêmes libertés et des mêmes droits.

La Ligue des droits de l'Homme s’engage avec force pour l’effectivité de l’égalité entre les femmes et les hommes parce que lorsque les femmes luttent pour leurs droits, c’est la société tout entière qui en bénéficie. Elle appelle à la mobilisation de toutes et de tous, partout en France, pour manifester à l’occasion de la journée internationale des femmes.

Planning Familial

planning-familialeLe Planning Familial des Deux-Sèvres est un mouvement d’éducation populaire qui œuvre pour le droit à l’information et à l’éducation permanente.
  • Il combat les inégalités sociales et toutes les formes d’oppressions,
  • Il agit pour le changement des mentalités,
  • Il lutte pour créer les conditions d’une sexualité et d’une vie affective vécue sans répression ni dépendance, dans le respect des différences et de la liberté des personnes
  • Il défend le droit à la contraception et à l’avortement,
  • Il lutte contre l’oppression spécifique des femmes et contre toutes formes de discriminations et de violences y compris sexuelles : à ce titre c’est un mouvement féministe.

Le Collectif H/F - Poitou – Charentes

collectif-h-fPour l'égal accès des hommes et des femmes aux postes de responsabilités

Suite à la parution du rapport de Reine Prat en Mai 2006 commandé par le ministère de la Culture et de la Communication, divers acteurs se mobilisent pour demander l’égal accès des hommes et des femmes aux postes de responsabilités, aux lieux de décisions, aux moyens de productions, aux réseaux de diffusions, dans l’art et la culture.

Depuis 2007, des collectifs et associations se forment dans différentes régions dont Poitou-Charentes ; des professionnelles du spectacle vivant, des artistes, des sociologues, des membres associatifs hommes et femmes se réunissent pour trouver ensemble les moyens de tendre vers l’égalité dans le secteur culturel, et particulièrement celui du spectacle vivant. Ce mouvement est en constante augmentation et traverse depuis peu les Pyrénées...

Trois objectifsMettre en application des obligations législatives et constitutionnelles en matière en d’égalité hommes-femmes (mixité professionnelle, égalité salariale, accès égalitaire à tous les postes).
Repérer les inégalités de droits et de pratiques entre les hommes et les femmes dans les milieux de l’art et de la culture, et en particulier dans le secteur du spectacle vivant ; afin de tendre vers l’égalité professionnelle.
Lutter, se mobiliser contre les discriminations observées.

Des chiffresEn France :
  • 84% des théâtres co-financés par l'Etat  sont dirigés par des hommes.
  • 85% des textes que nous entendons sur nos scènes sont écrits par des hommes.
  • 78% des spectacles que nous voyons sont créés par des hommes.
  • 80% des Cies subventionnées Etat sont dirigées par des hommes.

En Poitou-Charentes :
  • 100% des CDN, CCN, CNAR, Scènes Nationales et des scènes conventionnées sont dirigés par des hommes
  • 68% des compagnies conventionnées par la Région sont dirigées par des hommes (avec des budgets supérieurs de 20% à ceux des femmes), 27% sont dirigées par des femmes, 5% par des collectifs.
  • 80% des intermittents en sortie d'indemnisation Assedic, sur les deux dernières années, sont des femmes.
  • 75% des spectacles programmés dans le 1er cercle sont signés par des hommes

Liens utiles


Crédits photos :
Jacques Pommier

Où nous trouver ?

ou-nous-trouver

Coordonnées

picto-adresse 13 E, rue Louis Braille
79000 Niort 
picto-tel 06 70 04 99 82
picto-nom

Madame Christine Antoine

picto-mail impulsionsfemmes@orange.fr

Gardons le contact