Impulsions Femmes
Egalité Femmes / Hommes

Vous êtes ici : > > Associations nationales partenaires

Associations nationales partenaires

L'ordre des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence

logoL'ordre des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence est né à San Francisco le samedi de Pâques 1979 d'un groupe de militants homosexuels. Depuis, partout dans le monde, des Couvents se sont ouverts : aux États-Unis, en Australie, en Amérique du Sud et en Europe, à Londres, à Paris…
Partout, les Sœurs font vœux d'aider leur communauté et la société entière, de lutter contre les exclusions, de prôner la tolérance, la non-violence et la paix, de lutter contre le sida en apportant leur aide charitable.
Elles répandent à tout moment des messages de prévention par la promotion du sexe sans risque.
Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence se veulent visibles, outrageantes et même provocantes car elles pensent qu'il est parfois nécessaire de choquer pour faire réfléchir et changer les habitudes. Mais elles le font toujours dans la joie et dans un esprit de fête !
  

Les Sœurs du Couvent de Paris ont formé les vœux suivants :photo 1 SPI
  •  La promotion de la joie multiverselle
  •  L'expiation de la honte et de la culpabilité stigmatisante
  •  La paix et le dialogue entre communautés
  •  La charité
  •  L'information et la prévention du VIH et des IST
  •  Le droit et le devoir de mémoire
Pour réaliser ces vœux, les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence ont recours au happening, à l'animation théâtrale et costumée dans la rue, les lieux publics et privés. Elles redistribuent à d'autres associations (aide aux malades du sida, prévention-éducation, …) les oboles qu'elles recueillent. Elles proposent enfin d'apporter leur soutien à d'autres associations pour leurs manifestations ou leurs campagnes de récolte de dons.
Depuis 20 ans, les folles radicales que sont les Sœurs, accueillent lors de séjours de ressourcement et de Jouvences des personnes âgées de quelques mois à 77 ans, touchées directement ou indirectement par le VIH.

Nous contacterLes Sœurs de la Perpétuelle Indulgence — Couvent de Paris
30, rue de la Mare
75020 Paris
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.lessoeurs.org

Les Amazones s’exposent !

Changer le regard sur le sein…

Les Amazones…logo amazonesParce que comme les guerrières du mythe grec, les femmes qui subissent une ablation du sein connaissent l’asymétrie de leur corps. Les Amazones des temps modernes sont des femmes qui ont dû lutter contre le cancer, mais pas du tout contre les hommes, fort heureusement !
Elles ont perdu un sein, mais ni leur féminité ni leur humour.

…s’exposent
L’association fait le pari, à travers des créations artistiques, de changer le regard qu’on leur porte en nous permettant de nous familiariser avec ce qui ne se voit jamais : une femme avec un seul sein.
Une différence qui peut être bien vécue.
www.lesamazones.fr

  Chaque année, en France, environ 15 000 femmes atteintes d’un cancer du sein apprennent qu’elles vont subir l’ablation d’un sein.Photo amazones avec IF
  Rien ne leur est dit de ce qu’elles vont devenir, de ce à quoi elles vont ressembler. Dans certains hôpitaux, on leur propose
   de faire une « reconstruction immédiate », qui  consiste à substituer, au cours de la même opération,
   un sein remodelé chirurgicalement au sein malade. Ailleurs, on leur conseille de différer la « reconstruction », 
  d’attendre quelques mois pour prendre leur décision.
  Dans la presse française, les articles sur le cancer du sein concernent presque uniquement les femmes qui ont choisi
  de faire une « reconstruction », témoignages à   l’appui, comme si les milliers de femmes qui ont un seul sein n’existaient pas !
  Grâce à notre engagement, on commence à voir et à entendre des femmes qui, ayant accepté leur différence, ont retrouvé
  un équilibre, un bien-être. La prise de décision, difficile, ne peut se faire en connaissance de cause par manque d’informations
  sur le « devenir Amazone ».

C’est pour répondre à cette lacune que nous avons créé cette association, pour lever ce tabou en suscitant le débat par des expositions, des vidéos suivies de discussion, un spectacle de texte-lu etc.

Cette différence ne doit plus être cantonnée au secret, le grand public ainsi que le corps médical doivent prendre conscience que, quelque temps après la maladie, elle peut être tout à fait bien vécue.

Osez le féminisme !

Le réseau Osez le féminisme ! est né en juin 2009. Il a été créé par quelques militantes et militants qui s’étaient mobilisé-e-s pour défendre le Mouvement Français pour le Planning Familial dont les crédits budgétaires étaient menacés de suppression, en janvier 2009.osez le feminisme
Conscient-e-s des inégalités qui demeurent dans notre société, nous souhaitons convaincre que le combat féministe est toujours d’actualité.
Nous avons choisi de nous organiser autour d’un journal militant qui a vocation à être diffusé le plus largement possible.
L’objectif du réseau est de convaincre, sans relâche. Convaincre que l’égalité, même si elle est inscrite dans la loi, n’existe toujours pas dans les faits. Convaincre que la société est toujours engluée dans un système patriarcal qui freine l’émancipation de toutes et tous. Convaincre que l’on peut transformer la société en remettant en cause ce système.
www.osezlefeminisme.fr

Nous avons choisi d’aborder tous les sujets en lien avec les droits des femmes. Violences, laïcité, droit à disposer de son corps, répartition des tâches ménagères et parentales, marchandisation du corps, égalité professionnelle, solidarité internationale, etc.…
Les inégalités entre les femmes et les hommes s'exercent dans des domaines très divers. Elles trouvent pourtant toutes leurs origines dans la répartition sexuée des rôles à l’œuvre depuis des millénaires dans nos sociétés.

La méthode utilisée ?
Dynamisme, humour et patience. Le dynamisme, car pour déconstruire les préjugés et les idées reçues, il nous en faut pour être précises et percutantes.
L’humour et la patience, car pour s’attaquer à des millénaires d’organisation patriarcale de la société, il faut une bonne dose de chaque !
Nous voulons renverser cet ordre établi, marqué par des millénaires d’histoire, dans lequel l’ensemble de la société a été organisé et structuré par un système patriarcal entretenant continuellement la domination des hommes sur les femmes.
Pour inverser la donne et construire une société de progrès, basée sur l’égalité sociale et politique, nous pensons qu’il faut défendre en tant que tels les droits des femmes, qui sont aujourd’hui attaqués de toutes parts.

Nous affirmons que les valeurs portées par le féminisme sont des valeurs universelles. L’égalité des droits, la liberté de disposer de son corps, le droit de choisir sa sexualité sans être victime de discriminations, l’accès à l’éducation, au travail, à un salaire et à une retraite égaux, à des services publics de qualité sont des droits universels qui ne peuvent être remis en cause pour des raisons religieuses ou soi-disant culturelles.

Nous sommes résolument féministes, nous souhaitons inverser le rapport de force dans cette société encore profondément marquée par la domination patriarcale et participer à la transformer pour atteindre durablement l’égalité entre les femmes et les hommes.

Archives du féminisme

L’association permet de coordonner nos efforts pour mieux préserver les archives des associations et des militantes féministes : logo archfeminisme
c’est l’affaire de tou-te-s : archivistes, historien-ne-s, sociologues, logo archfeminismepersonnes impliquées dans le mouvement associatif. Préserver cette mémoire, c’est d’abord, avec la Bibliothèque Marguerite Durand qui ne peut seule suffire à la tâche, collecter des archives et conseiller les personnes qui ont en leur possession des archives encore mal organisées. C’est aussi mettre en valeur les documents les plus précieux. C’est enfin et peut-être surtout prendre conscience de la nécessité de sauvegarder des témoignages enregistrés et/ou filmés. Le mouvement de libération des femmes ayant laissé peu de traces écrites, il faut voir comme une urgence la campagne de recueil de sources orales dont l’association prend l’initiative.

Les objectifs de l’association :    
  • Collecter, accepter sous forme de dépôt, de don ou de legs les archives privées des militant-e-s et des associations féministes et les archives concernant les droits des femmes.   
  • Les sauvegarder, les classer, les inventorier et les mettre à la disposition de la recherche.    
  • Organiser des colloques, des journées d’études, des expositions destinés à faire connaître les travaux menés dans ce domaine de la recherche historique.    
  • Et plus généralement, prendre toute initiative pour faire connaître et valoriser les fonds d’archives féministes.
L’association est à l’origine de la création du Centre des Archives du féminisme à Angers; elle travaille en relation étroite avec la bibliothèque Marguerite Durand et la BDIC, et contribue au signalement des fonds dans le réseau des archives publiques. Elle développe la connaissance de l’histoire des féminismes en France et contribue à l’écriture de cette histoire par des publications scientifiques.

Source : http://www.archivesdufeminisme.fr/lassociation/objectifs/

Strass - Syndicat du Travail Sexuel

Existe depuis 2009 en France, il a été crée par des travailleur-se-s du sexe.

photo1 strass IFLes travailleur-se-s du sexe considèrent que le respect des droits fondamentaux d’une personne est le meilleur moyen de favoriser son émancipation, le STRASS se bat pour que tout-es les travailleur-se-s du sexe aient les mêmes droits que toute personne et tout-e travailleur-se.
Le STRASS représente tout-es les travailleur-se-s du sexe et accorde une attention particulière aux femmes - en adoptant une position féministe fondée sur le droit de chacune de disposer librement de son corps - et aux migrant-e-s - en adoptant une position critique à l’égard des politiques migratoires qui les mettent en danger.
Il lutte pour la reconnaissance de toute forme de travail sexuel, contre sa prohibition, car toutes les dispositions répressives qui entravent son exercice maintiennent les travailleur-se-s du sexe dans l’insécurité et le non-droit.

Notre statut professionnel devra nous permettre de garantir notre indépendance et de bénéficier d’une protection sociale et d’une retraite. A l’heure actuelle, même en cas de paiement de cotisations sociales et d’impôts sur le revenu, il bénéficie de très peu de prestations sociales.

Impulsions Femmes a travaillé avec l’antenne Strass de Bordeaux autour du débat sur la prostitution, organisé avec notre partenaire La Scène nationale Le Moulin du roc, lors de l’édition 2014 du Festival Impulsions.

Les effronté-e-s

logo les effronteesFéministes et militant-e-s LGBT, nous constatons à quel point les politiques d’austérité et le sexisme aggravent les inégalités et les violences dans notre pays. Les contrats précaires sont banalisés, voire encouragés par les dernières réformes économiques, et incombent très majoritairement aux femmes.
Le nombre sans précédent de fermetures de maternités et de centres d’IVG menace le droit à l’avortement et la santé des femmes. Les modes de scrutin de la Ve République sont incapables de faire respecter l'égal accès aux responsabilités politiques. Enfin, le manque d’éducation à l’égalité cantonne femmes et hommes dans des rôles différenciés et stéréotypés, et le gouvernement montre de moins en moins de volontarisme à ce sujet, impressionné qu'il est par la pugnacité des mouvements traditionalistes.

http://effrontees.wordpress.com


En 2012, nous avons créé les efFRONTé-e-s, association féministe ANTI-Austérité dénonçant les mécanismes transversaux du patriarcat, et les effets que produisent la fragilisation de notre modèle social, ou la ligne dure du gouvernement contre les personnes immigrées, sur l'égalité femmes-hommes. Contre le sexisme, l’homophobie, la xénophobie et l’oppression capitaliste, nos principes sont universels !
Nous nous définissons comme féministes, progressistes, laïques, anti-racistes, abolitionnistes du système prostitueur, et d'une certaine façon révolutionnaires tant les sociétés ont été fondées sur la base de l'ordre social patriarcal, et que pour en être débarrassées, il faudra changer ses valeurs et ses modes de fonctionnement de fond en comble..

Cette association nationale a participé au forum des associations à la Scène nationale, Le Moulin du roc lors de la 6ème édition du Festival Impulsions.

                             photo1 effrontees            photo2 effrontees          photo3 effrontees

Liens utiles


Crédits photos :
Jacques Pommier

Où nous trouver ?

ou-nous-trouver

Coordonnées

picto-adresse 13 E, rue Louis Braille
79000 Niort 
picto-tel 06 70 04 99 82
picto-nom

Madame Christine Antoine

picto-mail impulsionsfemmes@orange.fr

Gardons le contact