Impulsions Femmes
Egalité Femmes / Hommes

Vous êtes ici : > > Les conférencier-es

Les conférencier-es

Pierre ANCET

Pierre ancetMaître de conférences en philosophie, chercheur au centre Georges Chevrier, CNRS – Université de Bourgogne.
Vice-Président délégué aux Politiques culturelles, directeur de l’Université pour Tous de Bourgogne (UTB).

Lors de la 7ème édition du Festival Impulsions, Pierre ANCET a réfléchi aux images véhiculées par les corps qui échappent aux représentations ordinaires du masculin et du féminin (corps dont le handicap est visible, corps vieillissants…).
Les réactions à ces images nous semblent, en effet révélatrices des stéréotypes que nous nous imposons nous-mêmes, parfois à notre insu en voulant nous inspirer d’images idéalisées de virilité ou de féminité.
Qu’en disent les personnes concernées par cette mise à l’écart forcée des normes et représentations sociales ordinaires ?
Comment assument-elles leur identité sexuée, leur séduction, leur sexualité ?

Ces questions renvoient évidemment chacun de nous à la considération de sa propre forme de masculinité ou féminité en regard des images et représentations sociales standardisées.

Lilian Mathieu

Sociologue, directeur de recherche CNRS au Centre Max Weber (ENS de Lyon) et enseignant à Sciences po-Paris et à l'Université Lumière Lyon 2.

lilian mathieu 2Spécialiste de l'étude des mouvements sociaux et de la prostitution, il a notamment publié :
  • Mobilisations de prostituées (Belin, 2001),
  • La Condition prostituée (Textuel, 2007),
  • L'Espace des mouvements sociaux (Le Croquant 2012).
Il a récemment dirigé un dossier consacré à la prostitution de la revue Actes de la recherche en sciences sociales (n° 198, 2013) et vient de publier La Fin du tapin. Sociologie de la croisade pour l'abolition de la prostitution (éditions François Bourin).

Lilian MATHIEU a participé à la 7ème édition du Festival Impulsions, en animant un débat public autour de la prostitution en collaboration avec des représentantes de l’association STRASS.



Henri Peña-Ruiz


Henri Pena-RuizAgrégé de l’université, docteur en philosophie et écrivain, maître de conférences à l’IEP de Paris et professeur en Khâgne, ancien membre de la commission Stasi sur la laïcité.
Henri Peña-Ruiz a animé plusieurs conférences pour l’association Impulsions Femmes autour de la laïcité, de l’humanisme et de la place du combat féministe dans ces valeurs qui fondent notre république.

Extrait de la présentation de sa conférence de la 6ème édition du Festival Impulsions sur l’humanisme et le féminisme.

 « La femme est l’avenir de l’homme » Louis Aragon « Que les premières déclarations des droits humains se soient explicitement référées à l’homme ne doit pas nous tromper.
Le même terme désigne alors non le sexe mais l’espèce humaine, comprise dans son universalité, et la différence de sexe ne saurait nous le faire oublier.
Si les êtres humains naissent « égaux et libres en droit » la différence de sexe ne saurait être différence de droits. Olympe de Gouges le souligne, mais à son époque elle ne peut le faire qu’en rédigeant une « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne ».

Plus de deux siècles après un constat s’impose. L’héritage des sociétés patriarcales pèse encore lourd aujourd’hui et l’exigence d’une authentique universalité des droits humains se fait toujours sentir. L’humanisme compris comme projet d’accomplissement universel fait de l’émancipation de la femme une pierre de touche de l’émancipation de tous les êtres humains. « La femme est l’avenir de l’homme » : c’est ainsi que Louis Aragon a formulé le passage obligé d’un humanisme révolutionnaire, décidé à élever au meilleur d’eux-mêmes tous les êtres humains. Une belle perspective, qui tient encore du rêve en bien des endroits du globe.

Quel rêve ? Finie la domination sexiste assortie de violences plus ou moins cachées, oubliée la tyrannie ordinaire qui prétend se fonder sur une différence de nature, abolies les discriminations avouées ou hypocrites.
L’être humain de sexe féminin doit briser le plafond de verre qui consacre en silence la violence d’une histoire. Tout ce qui lui voilait le champ des possibles, et l’assignait à résidence dans le deuxième sexe, doit disparaître à jamais. Et d’abord dans les consciences, si longtemps portées à intérioriser une infériorité imaginaire. La déconstruction idéologique puis psychologique des préjugés sexistes est donc plus que jamais à l’ordre du jour, et ce n’est pas une mince affaire. Il s’agit entre autres d’incorporer à l’instruction civique et à l’enseignement laïque de la morale la réfutation raisonnée de l’inégalité supposée des sexes et de la division du travail qu’elle entraîne.
Prenant le relais, les media auront également leurs responsabilités à cet égard. Vaste programme que cette refondation de l’humanisme par le féminisme !


Liens utiles


Crédits photos :
Jacques Pommier

Où nous trouver ?

ou-nous-trouver

Coordonnées

picto-adresse 13 E, rue Louis Braille
79000 Niort 
picto-tel 06 70 04 99 82
picto-nom

Madame Christine Antoine

picto-mail impulsionsfemmes@orange.fr

Gardons le contact